Communiqués
image_pdfimage_print

Communiqué de presse, lundi 3 février 2014

250 personnes ont participé ce samedi 1er février à Charleroi à l’assemblée constitutive du Mouvement VEGA. De nombreux invités belges et internationaux – Parti de la Gauche européenne, Parti de Gauche et PCF (France), Syriza (Grèce), Die Linke (Allemagne), Bloco de Esquerda (Portugal), Izquierda Unida (Espagne),… – ont apporté leur soutien à VEGA, qui a présenté les grandes lignes de son Manifeste et de la politique qu’il entend mener. Cette journée a également marqué l’entrée en campagne de VEGA, qui a dévoilé sa stratégie électorale pour les scrutins du 25 mai prochain.

Le Mouvement VEGA s’inscrit dans un courant politique international singulier et novateur : l’écosocialisme, qui œuvre à la construction d’un modèle de société bâti sur trois piliers : écologie, socialisme et démocratie.

L’écosocialisme est la réponse à l’impasse dans laquelle est jetée l’humanité par le mode de production capitaliste et productiviste qui épuise l’être humain et la nature. Il incarne l’alternative pour sortir de la crise : redistribuer les richesses de manière plus juste sans attendre, fonder une nouvelle économie des besoins, préserver l’écosystème global au nom de l’intérêt général.

VEGA veut redonner des couleurs rouges et vertes à la gauche. Notre premier adversaire politique est la droite néolibérale, mais nous ne voulons plus d’un socialisme qui accepte de voir les inégalités croître à mesure que les richesses sont créées. Nous ne voulons plus d’une écologie qui cautionne la course éperdue de la croissance productiviste. Nous ne voulons plus d’une démocratie de basse intensité qui exclut les citoyens et se voit dicter par des structures non élues sa conduite et celle de ses gouvernements.

VEGA se présentera donc aux élections de mai 2014. Notre mouvement entend à la fois inscrire son combat politique dans la durée et peser dès maintenant sur les débats et les choix politiques qui engagent notre avenir et celui des générations futures. VEGA déposera des listes là où cela lui semble opportun, en fonction de ses priorités et dans le respect des dynamiques et des forces en présence. Nous voulons renforcer la gauche dans ses combats. Les résistances sont toujours plus fortes et gagnent souvent quand elles se reconnaissent diverses derrière des objectifs communs.

C’est pourquoi :

● VEGA fait des élections européennes sa priorité. C’est en effet de l’Europe que souffle aujourd’hui avec force le vent de la régression sociale, de la gabegie écologique et du recul démocratique. Nous mènerons campagne notamment contre les logiques austéritaires et les traités qui en sont l’instrument. Nous mènerons campagne pour un nouveau pacte social à l’heure du chômage de masse et du travail précaire, pour un protectionnisme social et solidaire face à la mise en concurrence mondiale des travailleurs, contre la politique monétaire actuelle et la financiarisation de l’économie, pour la conquête de droits sociaux nouveaux, pour la promotion des services publics, contre les lobbys (notamment de l’agro-industrie), pour une politique migratoire juste et solidaire, contre tous les militarismes.

● Le mouvement VEGA se présentera également aux élections régionales de mai 2014 là où il est en mesure de peser sur le débat politique, avec un programme fort et novateur.