Communiqués
image_pdfimage_print

Depuis l’hiver dernier, les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers s’enlisent. 
Aucun accord définitif n’a pu être trouvé. 
Il est difficile pour ces derniers de voir contester leurs politiques d’austérité au profit d’un plan économique alternatif. 
Pour imposer le diktat antisocial à la Grèce, tous les moyens de chantage possibles à l’égard du peuple grec et de son gouvernement ont été utilisés.
La Grèce est la preuve concrète que les politiques d’austérité et de précarisation – d’une violence sans précédent – ne fonctionnent pas:  
l’économie productive a reculé sensiblement,
la pauvreté a explosé, 
le taux de chômage est désormais de 26%, 
un jeune sur deux se retrouve sans travail, 
le taux de suicides a monté en flèche, 
les services publics et le système de santé ont été en grande partie démantelés.

Lors des élections du mois de janvier dernier, le peuple grec a envoyé un signal clair: Il faut absolument changer de cap. 
Poursuivre dans la même voie ne conduirait qu’à aggraver les inégalités et le chômage, réduisant le pays au statut de colonie sous camisole de dette. Le même danger menace tous les autres pays européens.
Du 20 au 27 juin se tiendra une grande semaine de mobilisation européenne pour soutenir la Grèce.
Des actions, des débats,  et rassemblements se tiendront partout en Europe. 
VEGA appelle à y participer et à en initier dans vos quartiers.
A Bruxelles, un appel à manifestation pour soutenir le peuple grec est lancé par des organisations associatives, syndicales et politiques:
Rendez-vous le dimanche 21 juin à 13:30 devant la Gare Centrale de Bruxelles (concert  de solidarité à 15 heures).

Aujourd’hui c’est eux, et demain..?
La lutte actuelle du peuple grec concerne toute l’Europe, montrons-leur notre solidarité.