Communiqués
image_pdfimage_print

Depuis la victoire de Syriza aux élections législatives grecques du mois de janvier dernier, les négociations entre les créanciers de la dette grecque et le nouveau gouvernement s’enlisent.

Les institutions communautaires et le FMI continuent de vouloir imposer à la Grèce un plan d’austérité pour qu’elle obtienne des financements en refusant systématiquement les propositions de compromis du gouvernement grec. Face à cette situation, le premier ministre grec Alexis Tsipras a décidé de convoquer un référendum sur la dernière proposition des créanciers afin que le peuple décide si il souhaite que le gouvernement grec accepte la proposition des créanciers qui va à l’encontre du programme électoral défendu par Syriza lors des élections ou que les négociations se poursuivent sur une autre base.

L’annonce de ce référendum a déclenché une vague de propagande extrêmement forte de la part des représentants des institutions communautaires mais aussi des gouvernements nationaux transformant le référendum en un vote pour ou contre l’euro comme le reflètent par exemple les déclarations de Matteo Renzi qui a annoncé que le peuple grec devait choisir dimanche “entre l’euro et le drachme” ou celle de Jean-Claude Juncker qui défend qu’un “non dimanche serait un non à l’Europe”.

Dans cette situation difficile, les Grecs ont besoin que nous continuions à leur manifester notre soutien total et absolu. C’est pour cela que la Plateforme belge de solidarité avec la Grèce, à laquelle VEGA participe, a décidé d’organiser et de soutenir plusieurs actions cette semaine en faveur du non au référendum sur la dernière proposition des créanciers. Un tel résultat enverrait un signal fort en faveur de la démocratie à toute l’Europe.

La première action, sur proposition des Acteurs des Temps Présents, aura lieu ce vendredi vers 15h45 devant l’ambassade grecque à Bruxelles. Elle vise à envoyer une carte postale géante (1m72 sur 1m15) en Grèce sur laquelle seraient inscrits les noms de citoyen(ne)s belges en faveur du non au référendum. Nous appelons à y participer en remplissant le formulaire suivant: https://docs.google.com/forms/d/1Zc1hGU0DWvHRCuZhZb-7nssUNJDgR3AUP76ija1vGUA/viewform?c=0&w=1

Deuxièmement, une grande manifestation aura lieu ce vendredi 3 juillet à 18h30 à Bruxelles de la Gare Centrale à la Place de la Bourse où se tiendra un meeting. VEGA appelle tous/toutes les citoyen(nes) qui le peuvent à y participer. La lutte des grecs est aussi une lutte européenne.