Communiqués
image_pdfimage_print

Ce jeudi 3 avril, le Mouvement VEGA a tenu une conférence de presse à Bruxelles pour présenter ses candidats et ses 14 priorités pour les élections européennes du 25 mai prochain.

 La liste de VEGA pour l’Europe

 C’est Vincent Decroly, 51 ans, ancien député, qui tirera la liste de VEGA pour le scrutin européen. Son premier suppléant est Santo Dolce, 38 ans, sidérurgiste, ex-délégué syndical et ancien président des Jeunes socialistes liégeois. La liste sera poussée par Gwenaëlle Martin, 28 ans, spécialiste des questions et des politiques agricoles. Voir la présentation complète des candidats effectifs et suppléants à la fin de ce document.

 Les 14 priorités de VEGA pour l’Europe 

  1. Refonder une Europe sociale, écologique et démocratique. Défaire les politiques austéritaires de l’Union européenne
  1. Quitter les négociations USA-UE sur le projet de Grand Marché transatlantique
  1. Contre les délocalisations et la dérégulation libérale : relocaliser l’économie, établir un protectionnisme social et environnemental solidaire
  1. Mettre fin au dumping social : instaurer un salaire minimal européen et un revenu maximal limité à 12 fois le salaire le plus bas
  1. Emploi, retraites : pour la réduction collective du temps de travail et l’abaissement de l’âge de la retraite
  1. Protéger nos biens communs ! Renforcer les services publics, la santé, l’éducation, la culture
  1. Non à la Règle d’or, oui à la Règle verte ! Proposer la planification écologique
  1. Faire de l’Euro une monnaie au service des peuples… ou le quitter
  1. Relancer unilatéralement la lutte contre le réchauffement climatique
  1. Sortir des impasses de l’agro-industrie. Pour une agriculture paysanne.
  1. Nucléaire, gaz de schiste : non merci ! Cap sur les énergies renouvelables
  1. Pour une Union européenne alliance civile et facteur de paix
  1. Les droits des migrants sont des droits humains fondamentaux
  1. Justice et lutte contre la corruption : les femmes et les enfants d’abord

 

Les candidats de VEGA pour l’Europe

CANDIDATS EFFECTIFS

1. Vincent DECROLY. Ancien député fédéral. Licencié en droit et licencié en psychologie. Ecologiste et altermondialiste dans l’âme. S’intéresse à l’humain en société et en résistance. Dans le camp des faibles contre les forts. Objecteur de conscience. Joueur de ping-pong et amoureux de Véronique Sanson. Une compagne originaire du Congo; deux enfants.

2. Stéphanie GRISARD. 32 ans, juriste spécialisée en droit international public et droits de l’Homme. Travaille au Service public fédéral de la Justice et habite à Liège. Thématiques privilégiées: la politique migratoire, la problématique du genre.

3. Thierry BINGEN. Ingénieur, spécialiste en énergie, particulièrement en renouvelable et en réduction de la demande. A travaillé sur le pourtour méditerranéen, spécialiste des relations euro-méditerranéennes, des zones de progrès ou de conflit dans la région. Passionné par les questions financières, leurs relations aux compétences des États et de l’Union et particulièrement dans les errements européens en matière d’austérité.

4. Delia DELCOUR. Responsable de l’Administration du Personnel, Amay. Master en Sociologie du Travail. Thématiques privilégiées : législation sociale, sécurité alimentaire, bien-être au travail, droit des femmes. Centres d’intérêt : littérature.

5. Fabian DORTU. 35 ans, ingénieur civil physicien et docteur en sciences appliquées. Responsable des activités biophotoniques (la lumière au service du vivant) d’un centre de recherche montois. Actif dans le milieu associatif en tant que bénévole, notamment porte-parole du groupe local montois du Réseau Financité et l’initiateur du projet de monnaie complémentaire, le Ropi. Fondateur d’un Community land trust (CLT) accueillant un habitat groupé de 5 familles et des potagers communautaires. Membre fondateur et ambassadeur de Terre-en-Vue (TEV). La valorisation de l’agriculture paysanne fait partie de ses priorités.

6. Marie-Claire HAMES. Verviers. Enseignante à Eupen. Chargée d’enseignement à l’Université de Dijon. Alimentation, nutrition, prévention santé. Active et militante au sein d’EUROPA DONNA: lutte contre le cancer du sein. Membres de divers comités de prévention alimentaire.

7. Didier BRISSA. Formateur syndical, 44 ans, célibataire mais en couple. Boncelles-Seraing (Province de Liège), Licencié en Arts et Sciences de la Communication, Gradué en Arts Plastiques et Bandes Dessinées. Spécialiste des traités et accords européens en matière de « gouvernance » et leur impact en termes de politiques austéritaires en Belgique.

8. Gwenaëlle MARTIN. Mons. Spécialiste de l’agriculture et de la politique agricole. Thématiques privilégiées: élevage et autonomie des exploitations agricoles. Centres d’intérêts: développer la coopération entre agriculteurs, le lien entre agriculteurs et consommateurs. Plus personnellement: la cuisine et la littérature.

CANDIDATS SUPPLEANTS

1. Santo DOLCE. 38 ans, 2 enfants, habite à Fraiture-Tinlot. Sidérurgiste, ex-délégué syndical, ex-effectif au CPPT (suite à la restructuration), conseiller en prévention. A été animateur dans une maison de jeunes pendant plusieurs années. Ancien du PS, y a milité très activement pendant plus de 15 ans. Président des Jeunes socialistes, effectif à la Fédération liégeoise, qu’il a quittée au moment du Pacte des Générations. Domaines d’action et de compétences : le social dans l’industrie, la sidérurgie.

2. Aurélie VANDEPUTTE. Animatrice de théâtre pour personnes dites handicapées. Etudiante, dernière année de master en Anthropologie. Lieu de résidence: Bruxelles. Thématiques privilégiées: alternatives naissantes et existantes, décroissance, buen vivir, agriculture bio. Centres d’intérêt : musique, théâtre, écologie (nature).

3. Pierre ERGO. Pensionné, résidant à Evere (Bruxelles), ancien journaliste sous-traitant pour la Commission européenne. Thématiques privilégiées: l’évolution antisociale et antidémocratique de l’UE, la paix, l’autodétermination des peuples, la diversité culturelle, la biodiversité. Participe à des associations culturelles. Une passion: l’écriture (poésie).

4. Bouchra LARAKI. Bruxelles. Candidate d’ouverture, spécialiste de la question des migrations.

5. Adrien ROSMAN. Romaniste de formation et enseignant dans le secondaire. J’habite à Thynes, dans la commune de Dinant, et travaille à Namur. Militant et délégué syndical FGTB (Setca), je m’intéresse de près aux droits du travail dans le secteur de l’enseignement et plus largement à la question de l’éducation. Sensible depuis toujours aux enjeux écologiques et ruraux, à la promotion du partage de la terre, de l’accès à de la nourriture de qualité pour tous, des semences indigènes et libres.

6. Karine PASSELECQ. Mons. Retraitée, 62 ans, Hensies. Mère de 4 enfants, graduée en logopédie et licenciée en psychopédagogie. 16 ans à l’UMH (Université de Mons-Hainaut) dans le domaine de l’intégration des déficients sensoriels puis dans les domaines de projets pédagogiques avec l’Afrique, l’Asie, de la Francophonie et de l’enseignement du FLES (français langue étrangère et seconde). Enseignante à la Haute Ecole de la Communauté française en Hainaut, catégorie pédagogique (formation d’enseignants et d’éducateurs spécialisés). Ex-membre du PC, déléguée syndicale CGSP Enseignement, militante de l’Association de la Paix Mons-Borinage. Domaines de compétences : l’éducation et la formation, la didactique de la langue maternelle et étrangère, les sciences du langage, la sociologie de l’éducation, la psychologie sociale.