Infos
image_pdfimage_print

Ce lundi 2 juin, le Mouvement VEGA, par le biais de son conseiller communal, François Schreuer, interpellait le Collège communal de la Ville de Liège sur les conséquences possibles du Grand marché transatlantique au niveau de la commune. Cet accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne est actuellement en cours de négociation. Nous craignons un accord qui engagera tous les niveaux du Gouvernement, y compris les communes et qui aura un impact négatif tant sur notre économie, nos législations notamment sociales et environnementales, que sur nos services publics.

Comme déjà 4 régions, 2 départements et 7 communes en France, Vega demande que des entités territoriales belges se déclarent zones hors TTIP.

Nous avons été heureux d’apprendre que le Bourgmestre de Liège (PS) partageait notre préoccupation, indiquant notamment, si le traité devait être adopté en son état actuel, son accord de proposer au Conseil de déclarer la Ville de Liège « hors traité ».

Ci-joint, le texte de l’interpellation et la réponse du Bourgmestre de la Ville de Liège.


Si vous souhaitez en savoir plus sur ce projet de Grand Marché Transatlantique (connu aussi sous les acronymes de TTIP ou TAFTA), nous ne pouvons que vivement vous inviter à consulter le site de la plate-forme belge d’opposition au Traité Transatlantique (www.no-transat.) dont le Mouvement VEGA est signataire au même titre que près de 180 organisation et plus de 26.700 citoyens. De même, sur ce sujet,  la Commission européenne a lancé, très discrètement, une consultation publique qui a été décortiquée par la plate-forme et à laquelle elle vous propose de répondre. Pour ce faire, elle met a votre disposition une analyse du questionnaire et un modèle de réponse-type (http://www.no-transat.be/plus-infos/mobilisation-generale)