Communiqués
image_pdfimage_print
Le massacre perpétré ce mercredi 7 janvier à Paris vise la liberté d’opinion, de conscience et d’expression, droits fondateurs de la démocratie.
 d
VEGA salue l’oeuvre inoubliable d’hommes qui, combattant les intégrismes et les obscurantismes, sont morts debout, crayon à la main. Des artistes, des journalistes au courage trop rare dans une société politique et médiatique dominée par le consensus mou, trop souvent complaisante à l’égard des abus des pouvoirs.
 d
Face aux tentatives d’intimidation par la terreur, réaffirmons les valeurs cardinales que sont l’esprit critique, l’investigation au service de vérités cachées, le respect du point de vue du faible contre l’arrogance du fort…
 d
Pour rendre demain un véritable hommage aux résistants de Charlie Hebdo, il faudrait recréer les conditions d’une presse authentiquement libre, affranchie de l’influence des puissances d’argent (notamment publicitaires) et soutenue par une aide à la presse départicratisée.
 d
Pour que la mort de nos héros de la liberté ne reste pas vaine, il faudrait laisser se redéployer un authentique espace de débat politique, où les droits démocratiques des citoyens seraient protégés des coups de boutoir de traités internationaux qui mettent la souveraineté des peuples et le pouvoir de leurs élus sous le boisseau.
 d
Il faudrait que la séparation des religions et de l’Etat soit assumée sereinement et non utilisée comme marqueur stigmatisant à l’encontre de la communauté musulmane.
 d
Pour VEGA, M. Jambon, ministre de l’Intérieur, est à la fois stupide et indécent lorsqu’ il surfe sur la vague d’indignation qu’a suscité l’attentat pour promouvoir des mesures “de confiscation de leurs papiers à ceux qui sont en séjour régulier, de déchéance de la nationalité à ceux qui sont belges” à l’égard d’étrangers qui reviendraient de Syrie. Même Marine Le Pen n’a pas donné dans ce registre.
 d
La première victoire de la terreur serait en effet de dégrader encore les ressources de notre société pour un vivre ensemble tolérant, de parvenir à rejeter un peu plus, dans les bras des islamistes des jeunes dont la plupart sont nés, ont grandi, ont été scolarisés en Belgique et de rendre plus compliquée encore la tâche quotidienne de ceux qui travaillent courageusement en première ligne, face aux désastres sociaux et démocratiques en cours. Que M. Jambon le veuille ou non, nous ne pourrons faire l’économie de la part de responsabilité qui incombe à nos propres sociétés.
 d
Avec pour projet exclusif la compétition sans foi ni loi pour le profit, elles secrètent des êtres déprimés, toxicomanes, délirants ou petits délinquants en nombre croissant. Mais ne contribuent-elles pas aussi, désormais, à fabriquer des fous de dieux ?
 d
Question dérangeante ?
 d
Charb, Wolinski, Tignous, Cabu et les autres Charlie l’auraient-ils pour autant refoulée ?