1. Pour une transformation profonde de l’activité économique

Pour VEGA, il est urgent que la Région Wallonne réponde aux défis sociaux et environnementaux actuels en prenant en main, avec les acteurs concernés, la nécessaire relocalisation de l’activité économique. Nous proposons un plan de transformation autour de 5 axes:

  1. remplacer l’actuel plan Marshall par un plan d’avenir rouge et vert
    • réorienter le pôle logistique wallon, axé actuellement sur le transport par avion, vers les modes de transport écologiquement soutenables
    • développer au maximum des filières courtes de production et de transformation, notamment en matière d’alimentation
    • favoriser la réparabalité et le partage plutôt que le tout jetable et la propriété, lutter contre l’obsolescence programmée
    • renforcer la recherche d’alternatives aux dérivés du pétrole
    • imposer des clauses sociales et environnementales dans les marchés publics
    • donner un rôle plus important aux organisations syndicales, ainsi qu’une place à la société civile, dans les organes d’orientation du plan
  2. soutenir et repenser une recherche scientifique indépendante, libérée des conflits d’intérêt avec le privé et attentive aux enjeux sociaux et environnementaux de notre époque
  3. développer l’accès à la formation continuée pour tous, assurer une reconversion vers les secteurs écologiquement soutenables
  4. promouvoir et renforcer le secteur de l’économie sociale, favoriser la reprise d’entreprises par les travailleurs
  5. développer les secteurs associatifs et non marchands
    • enfance : atteindre l’objectif de 40 places d’accueil pour 100 enfants âgés de 0 à 2 ans et demi et valorisation du personnel d’accueil
    • personnes âgées : accueil et soins de qualité quel que soit le niveau de leur pension
    • personnes handicapées : meilleure intégration par des activités, un logement, des transports et des structures d’accueil adaptées
    • santé mentale : davantage de reconversion de l’accueil en hôpital vers des services spécialisés visant une intégration dans les milieux de vie, sans diminution du budget global alloué à ce poste; renforcement des soins de première ligne
2. Repenser la mobilité et l'aménagement du territoire

Nous souhaitons:

  • une politique d’urbanisme plus stricte en milieu rural (densification de l’habitat dans les villages, stop à la transformation de terres agricoles en terrains à bâtir,…)
  • des avantages fiscaux importants pour l’habitat groupé et intergénérationnel
  • une politique du retour à la ville, via le développement des espaces verts et d’une série d’avantages (vie culturelle, infrastructures sportives, transports en communs efficaces,…)
  • des transports en commun performants et tendant vers la gratuité
  • une politique cyclable intégrée
3. Accorder à chacun le droit à un logement de qualité
  • réalisation de 6000 nouveaux logements publics par an, dont 3000 logements sociaux
  • lutte contre l’inoccupation des immeubles, en percevant effectivement la taxe prévue et en proposant la mise en location du bien par une agence immobilière sociale
  • meilleur contrôle de la salubrité des logements et investissement massif dans l’isolation du bâti
  • réglementation des loyers
4. Développer un enseignement égalitaire pour des citoyens engagés et critiques

VEGA plaide pour un enseignement respectueux de l’enfant et à même de lui donner les outils nécessaires pour qu’il devienne un adulte critique, responsable, heureux et libre.
Actuellement, notre système scolaire renforce les inégalités socio-économiques des élèves et échoue dans sa mission de développement personnel et citoyen. VEGA propose de:

  • mettre en place un enseignement commun polytechnique de 5 à 15 ans : des apprentissages concrets, des projets motivants, avec le concours des associations et du monde culturel
  • revaloriser la profession enseignante : formation initiale en 5 ans avec une amélioration des conditions de travail et des possibilités de parcours professionnels divers
  • sensibiliser les élèves aux grands enjeux actuels dont l’environnement et la santé
  • favoriser un apprentissage concret de la démocratie : responsabiliser les élèves et leur permettre de prendre une part active dans les décisions qui les concernent
  • assurer la gratuité effective des études
5. Soutenir et développer une agriculture paysanne et biologique
  • création d’une norme biologique Wallonne plus stricte que la norme européenne
  • faciliter l’accès à la terre
  • liberté de stockage et d’échange des semences, patrimoine commun de l’humanité
6. Préserver la nature et la biodiversité en Wallonie
  • préservation des zones d’habitat des faunes et flores et création d’un maillage vert entre elles
  • récupération et promotion des plantes indigènes dans l’agriculture, les jardins et les espaces verts
  • interdiction des pesticides chimiques
  • maintien de l’interdiction des cultures d’OGM en pleine terre
  • éducation à l’environnement
7. Assurer l'accès aux biens et services de base

EAU

  • gratuité de l’eau pour les dix premiers m3 consommés par habitant et tarification progressive ensuite
  • éducation à une consommation économique
  • lutte contre les déperditions du réseau de distribution
  • lutte contre la pollution des nappes phréatiques et l’imperméabilisation des sols
  • gestion confiée à des entreprises publiques, parce que l’eau est un patrimoine commun

ÉNERGIE

  • transition vers une énergie 100% renouvelable d’ici 2050
    • panneaux solaires : optimisation de la couverture solaire des habitations par la création de régies publiques d’investissement et abandon de la politique actuelle de subsidiation d’installations privées
    • énergie éolienne : instauration d’un cadre juridique clair permettant l’implantation massive, en concertation avec les habitants, d’éoliennes en territoire wallon
    • stockage des énergies éolienne et solaire par puits canadiens et stations de pompage-turbinage
    • biomasse : filière bois et biométhanisation des déchets
    • énergie hydraulique
    • géothermie profonde : poursuite des expérimentations menées en 2012
  • réduction de notre consommation énergétique via
    • isolation des bâtiments
    • diminution du recours au véhicule individuel motorisé
    • réduction du transport de marchandises par la route
    • diminution drastique du transport aérien
  • régulation du secteur en attendant son retour dans la sphère publique ou coopérative

SERVICE BANCAIRE

  • mise en place d’une caisse publique d’épargne et d’investissement permettant de soutenir l’économie locale
  • soutien public aux initiatives de banques coopératives
8. Universaliser l'accès à la culture et défendre les métiers de la création
  • mieux répartir les budgets culturels, au profit des petites structures
  • augmenter les subsides aux initiatives d’éducation permanente
  • assurer un meilleur accès des lieux culturels et artistiques à tous les publics, et la possibilité pour tous d’expérimenter et de se familiariser aux moyens d’expression artistique
  • mettre en place une véritable protection sociale des métiers de la création, en particulier sécuriser pour tous l’intermittence professionnelle caractéristique du secteur
  • mettre en débat l’élargissement du régime de l’intermittence à tous les travailleurs soumis à la flexibilité de l’emploi, pour combattre la précarisation et la paupérisation de couches de plus en plus importantes de la population
  • mener avec tous les acteurs concernés une véritable réflexion sur l’administration publique de la culture et l’éducation populaire
  • renforcer la visibilité des artistes locaux dans les médias et dans les grands festivals
  • limiter l’emprise de la publicité commerciale
  • mettre en place, en collaboration avec les structures déjà actives sur le terrain, des services mutualisés nécessaires à la création et à la diffusion artistiques
9. Axer la sécurité sur la prévention sociale plutôt que sur la répression
  • service de médiation sociale plutôt que médiation pénale, et intervention judiciaire en dernière instance
  • intégration de l’aide aux victimes dans l’aide sociale aux justiciables
  • application systématique des peines alternatives à moins de trois ans de prison pour les non-récidivistes
  • élaboration d’une forme de représentation de la population au sein des parquets
  • suppression des sanctions administratives communales (SAC)
  • recentrage des quartiers sur les espaces publics autogérés
  • dialogue social entre le personnel des TEC et les jeunes des quartiers dits « difficiles »
10. Élargir la démocratie

VEGA veut redonner aux citoyens le pouvoir de juger leurs élus en connaissance de cause et leur permettre de peser, de manière plus directe, sur les décisions politiques. VEGA s’engage à mettre tout en œuvre pour que nos parlementaires, devenus des simples transposeurs de textes de loi européens, réinvestissent leur rôle de garants de la souveraineté populaire. Nos revendications:

  • transparence du travail des parlementaires, via notamment la publication de leurs votes
  • limitation du nombre de mandats politiques dans la durée et interdiction du cumul de mandats exécutifs
  • instauration d’un code de déontologie politique, avec possibilités de sanctions
  • renforcement des services publics et défense de la fonction publique
  • soumission à enquête publique des projets de décret et d’arrêté gouvernementaux
11. Réformer et simplifier nos institutions
  • accroissement des moyens et des compétences des pouvoirs locaux
  • réflexion sur l’articulation des régions wallonne et bruxelloise
  • redistribution progressive des compétences des Provinces vers les Régions et les villes et communes
  • évaluation de nouvelles fusions de communes, notamment pour Liège et Verviers
  • instauration de conseils de quartiers représentatifs élus
12. Dégager des moyens financiers de manière juste

Le niveau de pouvoir fédéral a bien évidemment un impact majeur sur les moyens dont dispose la Région Wallonne, puisque l’essentiel de la fiscalité se joue aujourd’hui encore à ce niveau. Dans le même temps, les mesures prises au niveau fédéral ne peuvent porter tous leurs effets que si elles sont couplées à une harmonisation fiscale au niveau européen. C’est pourquoi nos revendications portent sur les trois niveaux de pouvoir:

Au niveau fédéral:

  • restauration d’une plus grande progressivité de l’impôt
  • globalisation des revenus professionnels, mobiliers et immobiliers
  • impôt sur les fortunes mobilières et immobilières
  • lutte accrue contre la fraude fiscale

Au niveau wallon:

  • conditionnement des aides aux entreprises aux impacts sociaux et environnementaux de leurs activités
  • utilisation possible de l’autonomie fiscale instaurée par la 6e réforme de l’Etat pour améliorer la progressivité de l’impôt
  • lancement d’un audit de la dette de la Région Wallonne

Au niveau européen:

  • harmonisation de l’impôt sur les bénéfices des sociétés
  • taxation substantielle des transactions financières (produits dérivés y compris)
  • levée complète du secret bancaire, établissement d’un cadastre des fortunes